Le tatouage est une forme d’art qui permet aux tatoués d’exprimer sur leurs peaux leurs sentiments, convictions, aspirations ou raconter leurs histoires. C’est souvent un atout esthétique qui souligne la personnalité de la personne. Cependant, il arrive qu’on fasse un tatouage de façon impulsive, sur un coup de tête. Il arrive aussi qu’un tatouage soit raté ou, qu’avec le temps, il ne corresponde plus à la personnalité ou aux aspirations de la personne tatouée. Heureusement, pour ces cas, il existe une technique qui permet d’effacer le tatouage : le détatouage laser.

 

Qu’est-ce que le laser de détatouage ?

 

Un tatouage est composé d’encre noire ou colorée injectée dans la couche médiane de la peau, le derme. L’encre s’agglomère alors en particules trop volumineuses pour qu’elles soient éliminées par les globules blancs du système immunitaire. Le tatouage est aussi permanent parce que la composition du derme qui consiste principalement en du collagène est idéale pour retenir les particules d’encre.

 

Pour venir à bout d’un tatouage, la technique du laser détatouage provoque des impacts photomécaniques qui fragmentent les particules de pigments en des particules assez petites pour que les globules blancs puissent les capturer. Les pigments peuvent alors être éliminés de l’organisme.

 

Les types de laser de détatouage

 

En fonction des besoins et objectifs de la personne tatouée, il est possible d’utiliser divers types de lasers.

 

Le laser d’abrasion

 

Il n’est quasiment plus utilisé de nos jours, car comme son nom l’indique, il est abrasif. Il est utilisé pour enlever la couche superficielle de la peau et les pigments qu’elle contient. Il est plus douloureux et a aussi l’inconvénient de laisser des cicatrices.

 

Le laser picoseconde

 

C’est un laser detatouage récent qui fonctionne avec des impulsions lumineuses beaucoup plus courtes que celles d’un laser q-switch. Il émet donc moins de chaleur, ce qui lui permet d’être utilisé avec plus de puissance sans qu’il n’y ait de risque pour la personne à détatouer. Il est aussi plus confortable et, selon certains, plus efficace sur les tatouages colorés. Il permet de finir le détatouage en moins de séances, mais il est plus cher que les autres techniques.

 

Le laser Q-switch

 

Le laser q-switch utilise des impulsions moins courtes que celles du picoseconde, il ne permet donc pas de monter en puissance. Il est moins confortable que le picoseconde et il prend plus de temps. Son utilisation induit, en effet, la formation de croûtes, ce qui limite le nombre de séances possibles à une tous les deux mois.

 

Il a néanmoins l’avantage d’être bien connu par les spécialistes, car il est utilisé depuis plus longtemps. Il est aussi bien moins cher que les autres techniques.

 

Il peut utiliser des longueurs d’onde variables, ce qui permet d’attaquer différents types de pigments. Ainsi, pour les pigments noir, on utilise le laser Yag ou Alexandrite, pour le bleu et le vert, on utilise l’Alexandrite. Quant au rouge, l’orange et le marron, on utilise un laser KTP.

C’est celui que nous utilisons chez Lowbrow Tattoo !

 

Comment se déroule le détatouage ?

 

Pour un detatouage laser à Montpellier; il vous suffit de vous rendre au salon Lowbrow Tattoo, nous utilisons un laser NL-28 Nuovo de technologie Yag Q Switch.

 

Une séance de détatouage ne dure que quelques minutes. Les impulsions du laser provoquent des sensations de picotement ou de pincement semblables à des tirs d’élastiques. Après la séance, des spots blancs apparaissent sur la zone traitée, accompagnée de saignements en petits points.

 

En tant que spécialiste du détatouage nous appliquerons une crème apaisante dès la fin de la séance, ainsi qu’un écran teinté.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *